Norbert BASENGEZI Katintima aux Députés nationaux et Sénateurs du Sud-Kivu sur le Dialogue de paix

Répondant à ses hôtes, le notable Norbert BASENGEZI KATINTIMA les a remercié pour cette initiative de relance du dialogue. Il leur a toutefois demandé de ne pas être comme les notables qui avaient sollicité sa modération pour leurs réunions mais qui par la suite sont entrés dans les manipulations et déclarations éloignant les communautés de la paix alors qu’il avait accepté de bonne foi leur demande. Norbert BASENGEZI Katintima a dénoncé ce manque de respect de la parole donnée.
Il a rappelé qu’il s’est dessaisi du dossier depuis le 19 octobre 2019 en envoyant le dossier au Premier Ministre avec copie au Président de la République. Les 22 Députés nationaux et Sénateurs présents ont reçu chacun l’essentiel de documents de travail produits avec l’apport de toutes les communautés.

Les parlementaires du Sud-Kivu se sont appropriés ces documents et ont promis de s’impliquer activement en sollicitant une action immédiate des membres du gouvernement concernés surtout le Président de la République et le Premier Ministre pour que ce dialogue se tienne sous la Présidence de Norbert BASENGEZI KATINTIMA. Selon les parlementaires du Sud-Kivu, nous devons éviter des éternels recommencements qui ne font pas avancer la Province. Au lieu de combattre les initiatives existantes, nous devons apprendre à les soutenir en nous y joignant que de vouloir faire autre chose.

Pour sa part Norbert BASENGEZI KATINTIMA n’a pas donné de réponse immédiatement insistant sur la dignité et le respect de la parole donnée.

Tout en réitérant ses remerciements aux Honorables, il les a encouragé à contacter ceux qui ont le dossier en mains et consulter les autres leaders du Kivu pour plus d’inclusivité et de prise de conscience du danger que ces conflits représentent.

Nous ne devons pas être en train de nous détruire quand nos enfants, parents, frères et soeurs sont en train de mourir chaque jour qui passe. Taisons nos ambitions personnelles et voyons l’intérêt de notre province.

Partager cet article...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*